Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 23:45
Voici l'interview personnelle de Kyo, dans le book Shankara. Cela correspond à la page 53 et 54.

+note pour moi même: je croyais que Kyo ne lisait jamais le courrier des fans....il s'est grillé...lol+


Pour commencer, êtes-vous du genre à être nerveux avant un concert ?


Kyo : Pas tellement en fait. Et pas du tout pour celui au Osakajo hall.


Mais ça devait être quand même différent de par rapport à d’habitude, non ?


Kyo : C’est évident. Il y avait naturellement le fait de devoir reproduire l’ensemble des morceaux de Uroboros, et puis ces trois chansons qui sont le noyau de l’album…On les jouait pour la première fois dans cet endroit. En fait, c’est différent du stress. C’était un concert demandant une grande force de concentration. Je voulais relever le challenge dans les meilleurs des conditions, mais cela n’a pas été le cas…. Il faut prêter attention à tant de choses, et pourtant on ne peut pas rester focaliser que dessus…


Bon, d’abord, je vérifie quand même : les trois morceaux noyaux de l’album c’est VINUSHKA, Inconvenient Ideal et….


Kyo : Oui, et ensuite Ware Yami Tote. Je ne sais pas si le terme de " noyau " est bien exact mais bon… Ce sont les morceaux d’Uroboros qui sont le plus " Uroboros " je dirais. Dans ce sens, ce sont les morceaux les plus puissants, je crois..


Sans pourtant limiter ma remarque à ces trois morceaux, en fait, c’est un peu les chansons à ne pas louper. Il fallait tourner le dos à ce risque pendant le concert.


Kyo : Ca peut très bien être loupé, ça serait pas un problème (rires). En fin de compte, pour cette fois ci…. Comment dire… Je voulais la chanter exactement de la façon dont je l’avais imaginé. En accord avec mon état d’esprit. Je ne parle pas de chanter de façon juste. Je me suis concentré sur mon état d’esprit, juste avant d’entamer le concert de Yokohama, au Blitz.


Alors, vous vous serez trop concentré ? ?


Kyo : Non je ne crois pas. A vrai dire, l’état de ma gorge était au plus mal. Elle était  en assez mauvais état. Malgré tout j’ai donné le maximum de ce que je pouvais, même plus. Je n’ai aucun regrets. … Non en fait, j’ai des regrets (rires).

Vous voulez chanter selon votre état d’esprit. En fin de compte, cela signifie que vous ne voulez pas fuir face à vous même. Vous vous autorisez à laisser ressortir votre humeur du jour.

Kyo : C’est ce que je fais à chaque fois. Pour l’Osaka jo hall, je me disais qu’il y avait sûrement pas mal de personnes qui venaient nous voir pour la première fois en concert. Et je pense aussi qu’il y a pas mal de gens qui ont écouté l’album, et qui se demandent si j’arriverai à chanter certains passages… D’un côté, il y a ceux qui viennent pour la première fois, et de l’autre il y a nous, qui jouons Uroboros pour la première fois. C’était une grande occasion. De mon côté, je voulais me donner à 120%. Je voulais que les gens se disent " c’est quoi ce type !". Les fans, qui viennent depuis longtemps à nos concerts, comprennent sans même que je n’ai rien à dire mais… J’avais envie de me concentrer sur cet aspect. Malheureusement, ma gorge était vraiment au plus mal.


Franchement, moi aussi en regardant sur scène, j’ai eu quelques déceptions. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’était dommageable mais…

Kyo : J’étais déjà mal aux répétitions. Mais j’avais un peu récupéré depuis, alors le concert était encore passable. Pendant les répétitions, je me disais : " ça y est, je suis fini " (rires).

C’était en fait, une prestation faite de complications


Kyo : En plus, on ne peut pas avancer dans le concert alors qu’on se demande comment va s’empirer la situation. Moi aussi il faut que je me concentre, et puis il y avait tellement de choses sur lequel je devais être attentif. Bien plus que d’habitude. Et alors je trouvais que c’était vraiment détestable d’être prisonnier de ces contraintes, les choses sur lesquelles je devais me concentrer arrivaient une par une. Le concert s’est passé un peu hors de mon contrôle… En y repensant, cette date rentre dans le top 5 des pires concerts de 2008.


Oh, vous allez jusque là.


Kyo : Oui. Tous les autres étaient biens, mais Osaka jo…. Peut être que j’attendais beaucoup de cette date aussi. Bien que j’ai pu faire tout ce que j’avais eu envie de faire, l’état de ma gorge restera mon grand regret. On peut dire que ce n’était pas de ma faute, mais honnêtement, ce n’est pas aussi ma propre responsabilité ? Ca m’ennuie vraiment.


Vous ne comparez pas cette date aux autres en fait. C’est surtout un raté vis à vis des espérances que vous aviez.


Kyo : Oui c’est ça. Franchement, j’étais pas bien (rires). Alors qu’on avait fini les 3 dates au Yokohama Blitz, j’ai reçu les lettres de fans. Et bien sûr, ils ont écrit au sujet de la deuxième date…Bon, pour faire simple, ils ont dit : " C’était pourri " (rires). Ou encore:" Tu peux bien rouler les fans étrangers, mais pas moi "… En concert, Il m’arrive de dire " Plus ! ! Encore ! ! ", pour agiter la foule. Et là, on m’écrit " c’est plutôt toi qui devrait donner " plus " "… Je ne me suis même pas énervé en lisant ça. Je me suis plutôt senti misérable. Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas du genre a bâcler. Pourtant les fans qui sont venu plusieurs fois à nos concerts, nous écrivent des lettres en disant ressentir du bâclage. Bien entendu, je ne fait pas du " à la va vite " à l’étranger. Que ce soit au Blitz, ou à Osaka, je donne toute mon énergie de la même façon. Mais je me dis que apparemment, je n’arrive pas à montrer si je suis à fond ou pas. Je me suis demandé :" serieux, qu’est-ce qui m’arrive ? ". C’est pour ça que je me suis mis en tête que 100% ne suffirait pas pour le Osaka jo hall. C’est dans à cause de ces conditions là que j’étais déjà dans de mauvaises dispositions.


Finalement, vous avez abordé cette date comme une revanche.


Kyo : Oui, j’avais pas mal envie de prendre ma revanche.


Pour reparler du concert de Osaka, vous accompagnez chaques morceaux de Uroboros avec des images. Elles sont marquantes. Est-ce que vous avez conscience de l’environnement dans lequel vous évoluez en concert ?


Kyo : Non, pas du tout. Je n’y pense pas vraiment. Bien sûr, je vérifie avant les images, et je dis lesquelles ne sont pas bonnes et lesquelles vont. Mais je ne réfléchis pas vraiment au rendu final, avec moi devant. Je réfléchis à la nécessité ou non de leur présence, ou si elles vont avec l’univers. Mais pour le reste… . Je ne compte que sur moi. Et sur ce plan là, je crois qu’il n’y pas beaucoup de personnes qui se soient plaintes. Même si cela concerne la vue d’ensemble de la prestation, au final, il manque un " quelque chose " en moi. Cela aurait été mieux si j’aurais pu me sentir satisfait, si j’avais pu me donner à 120%. Qu’est ce que je regrette ! je regrette.


Peu importe mes questions, on revient toujours sur ce sujet (rires).


Kyo : Oui, c’est clair (rires). Après avoir fini les trois jours au Blitz de Yokohama, on s’est inquiété de l’état de ma gorge. Déjà lors des concerts à l’étranger, je répondais que j’allais bien. Je ne pouvais pas dire " impossible de faire les trois dates ! ". Mais bon, pourtant, pile au mauvais moment, je me suis effondré ! (rires). Je n’ai pu parler pendant les deux jours qui ont suivis ces trois concerts. Même quand je suis allé à l’hôpital, le docteur ne m’a dit qu’une chose : " ne parlez pas ! " (rires) Je me suis dis " mais pourquoi ce jour ! "


A se demander si Dieu n’a pas choisis ce jour exprès.


Kyo : Carrément. Même si je ne rejette en rien la faute sur les dieux (rires).


Je retourne sur le sujet des concerts. Ce qui m’a beaucoup étonné, c’est le fait que même si le concert est tourné principalement sur Uroboros, vous arrivez a faire plutôt bien ressortir la personnalité des anciennes chansons. C’est un peu la preuve qu’il n’y a pas de séparation entre le passé et le présent.


Kyo : C’est vrai. Déjà dans l’album lui même, il y a une certaine étendue musicale, différentes profondeurs. Et pourtant, tous les morceaux deviennent plus proches les uns avec les autres lors de concerts. Et puis, les morceaux de Uroboros vont sûrement subir encore des transformations, à commencer par les trois fameuses chansons.


Vous débutez l’année par une tournée dans des live house (ps : question de taille de salle)


Kyo : Je vais vous répéter un truc que je dis depuis plusieurs années déjà : " Envoyez nous là où nous ne sommes encore jamais allé ! " (rires). " Que ce soit tout petit, n’importe quoi… on s’en fou, laissez nous y aller ! ".


Récemment, vous avez même rajouté Aomori et Miyazaki à votre tournée…


Kyo : Oui, on a saoulé tout le monde pour le faire (rires). Tant que ça ne cause pas de préjudice financier. En fait, si on ne tourne que dans des salles à 300 personnes, on n’avons aucun intérêt. Seulement, tout cela ne rentre pas en ligne de compte. Nous, on veut montrer notre concert à ceux qui ne l’ont jamais vu, j’aimerais que les gens se rendent compte que, peut importe que le lieu soit grand ou petit, ça ne change rien. Que les gens soit tassés devant la scène… franchement, peu importe.

Dans un sens, vous avez mis en pratique ce principe quand vous étiez aux US.

Kyo : Oui, et le transport se faisait en bus. Selon où l’on est, il faut s’adapter à la façon de faire.

Et puis, cette année, vous êtes dans la lancée pour dépasser le nombre de concert fait en 2007.


Kyo : On va le dépasser (rires). Si effectivement on dépasse, ma gorge va vraiment finir en piteux état. La dernière fois, j’ai pris mon mal en patience et je n’ai pas parlé pendant deux jours. Mais c’était chiant au point de me surprendre à penser " qui aurait cru que c’était si chiant de ne pas parler ? ! " (rires). Ca arrivera si le nombre de concert augmente encore…. Mais bon, c’est pas grave (rires)


Comparé au stress de ne pas pouvoir vous donner 120%, celui de ne pas pouvoir parler est plutôt minime non ?


Kyo : Oui. Tout juste. Car j’ai vraiment des regrets par rapport au Osaka jo hall. Mais, j’y peux rien maintenant. Peut être que mon niveau de satisfaction a augmenté ? C’est nous même qui l’avons augmenté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Koto - dans Dir en grey
commenter cet article

commentaires

Kai-V 11/06/2009 22:25

Hey, merci beaucoup pour cette traduction ! C'est cool que Kyo pense aussi que Vinushka, Incovenient Ideal et Ware, Yami Tote... sont les chansons les plus «Uroboros».

Koto 15/06/2009 13:05


Vinushka et Inconvenient je m'en doutais. Mais moins pour Ware... Elle fait moins mysthique . Même si j'avais déjà lu que pour lui, cette chanson était spéciale..


Izumi 10/06/2009 14:28

Aaah c'est rare qu'il montre autant de culpabilité !
Le pauvre ! je vais lui offrir mon remède spécial spirituel contre le mal de gorge MUHAHAHA !

Il a intérêt à se pointer XD

Koto 15/06/2009 13:03


J'espère que la pierre va marcher ^^

komento doumo ne


Childou 09/06/2009 20:08

Ahh merci pour cette traduction!
J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Et le pauvre avec ses problèmes de voix, ça a dû être l'enfer ces jours-là!
Mais j'apprécie de voir qu'il répond franchement aux questions!^^
Merci encore

Koto 15/06/2009 13:03


Ca m'a fait rire qu'il dise "c'est chiant de ne pas devoir parler".... C'est pourtant son sport favori lol ^^
J'espère qu'il saura rester raisonnable et se reposer la gorge!


Andy_. 09/06/2009 15:16

Merci pour cette trad' !
J'avoue que lire ça m'a fait un peu de peine pour Kyô mais visiblement son état de santé est plus convenable maintenant. J'espère aussi qu'il aura une bonne voix jeudi.
Quoi qu'il en soit, on ressent beaucoup de frustration dans ce qu'il dit ! ça ne m'étonne pas, ça doit être vraiment emmerdant pour quelqu'un qui utilise sa voix d'une façon aussi spéciale.

Koto 15/06/2009 13:01


Moi je suis etonnée de le voir si frustré en tout cas. C'est rare (du moins qu'il l'avoue). J'espère qu'il saura se ménager quand même... Faudrait pas que sa carrière s'arrête plus tôt qu'elle ne
le devrait, à cause de sa gorge....


Hyrulean 09/06/2009 14:26

On a pu voir l'état de la gorge de Kyô avec Toguro ... le pauvre, il a la voix complètement éraillée. En ce qui concerne ses lettres de fans, il est écrit sur le site off' qu'il en lit, mais pas toutes.

Merci beaucoup pour la trad' sinon :)

Koto 15/06/2009 13:00



QUant au lettres de fans, ça n'a pas tjour été le cas! Avant, dans son profil c'était écrit qu'il ne les lisait jamais.
Ya du progrès, bientot il répondra (lol)



Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages