Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:50

Voici les pages 3 et 4. 


Notes du traducteur:

Sanjûsanmondou: Un temple abritant quelqu'uns des plus beaux trésors nationaux du Japon. J'ai eu la chance de le visiter cet été (et de m'endormir sur sa véranda sous le soleil.. Zen overdose :D). Kyô et le journaliste parlent de statues en grands nombres à l'intérieur. J'ai retrouvé une photo prise par moi même. C'était interdit donc c'est une photo "volée"... les kami m'ont fait payé cet affront par une fin d'année horrible U_U: Je vous montre la photo des statues pour que vous puissez mieux apprécier la petite anecdote de Kyo dessus et comprendre de quoi ils parlent ^^
http://img211.imageshack.us/img211/3195/sanjuupm0.jpg
En tout cas je suis contente de savoir que Kyo et moi nous aimons autant le même temple *_* Et je le comprend.

"les signes du sang": C'est une horrible traduction mais je ne connais pas le terme officiel en français. Mais vous avez sûrement déjà remarqué qu'à côté des noms de nos chers rocker, il y a toujours leur groupe sanguin. Chaque groupe sanguin correspond à un type de caractères. Ils font même des études démontrant par exemple que 40% des parents qui perdent leur enfants dans la rues sont du groupe AB. Dans l'interview, ils parlent de classement. Je ne connais pas du tout de quoi ils parlent, et j'ai pas trouvé d'info. Alors prenez ma traduction avec précaution. (je suis honnête au moins).


Page3 

Vous êtes beaucoup allé à l’étranger cette année. 

Kyo : Oui beaucoup. 

Alors que votre activité à l’étranger augmente, y-a-t-il des détails, dus au grandes différences culturelles, qui ont attirés votre attention au niveau du contact avec les gens ? Vous avez pu établir le contact, ou alors pas du tout ? 

Kyo : Il y a pleins de détails… mais comme je l’ai déjà dis, c’est sûrement « les différences de culture ». 

C’est devenu un plus pour vous ? Où rien n’a changé ? 

Kyo : Oui, rien n’a changé. 

[j’ai pas compris le sens de la question… mais la réponse est claire, le journaliste est à côté de la plaque] 

Kyo : Pas vraiment. 

Si vous pouviez aller jouer dans un pays où vous n’avez pas encore joué, ce serait ?

Kyo : La Corée du nord. 

Et devant qui ? Des citadins ? Ou la classe privilégiée ? 

Kyo : Les citadins ! 

J’avais vu dans un programme télé la nuit, des images de pauvreté. C’est bien pour ces personnes là que vous voulez jouer ? 

Kyo : Oui…. Non, je ne sais pas vraiment. Mais quelque part ça pourrait être bien de mettre le feu au milieu de toute cette colère. 

Un pays où vous voudriez retourner ? 

Kyo : Pas en particulier. C’est partout pareil. 

Attendez vous quelque chose de la part de vos fans ? 

Kyo : Non, pas spécialement. Et ce depuis le début. Je ne crois pas être en position d’avoir à exiger quoi que ce soit. Surtout en ce qui concerne notre groupe.

Bien, je vais poursuivre sur un plan un peu plus humain.
Qu’est-ce que la vie ?

Kyo :… Se rechercher soi même, devenir fort. 

Quel est le but ultime dans la vie d’un être humain? 

Kyo : Se rechercher… soi même. 

Vous êtes vous trouvé ? 

Kyo : Moi je suis toujours en train de me rechercher. 

Dans votre esprit, vous poursuivez cette image de vous même tel que vous devriez être, comme un idéal… ? 

Kyo : Oui, c’est vrai. Tout à fait. Je cherche ce moi en accord avec lui même, celui qui fait franchement ce qu’il veut faire, celui qui va là où il a envie d’aller. 

Selon vous, qu’est ce qui est essentiel, évident, et le pire pour un être humain ? 

Kyo : « Se transcender »

J’enchaîne avec une question standard…
Vous choisissez une vie courte et intense, ou une vie longue et plate ?

Kyo : Courte et intense. 

Vous êtes retourné à Kyoto dans le cadre de cette tournée. Il y a des différences entre l’époque où vous y avez grandit, et ce que c’est devenu maintenant ? 

Kyo : Oui c’est différent. 

Quel est le plus gros changement que vous avez ressenti ? 

Kyo : …La fréquentation est devenu mauvaise.

Il s’est passé quelque chose de particulier ?

Kyo : Non, mais le soir il y a beaucoup de mecs qui ont l’air très abrutis.

En effet….
Avez vous des rêves pour votre retraite ? Quand vous aurez laissé de côté tout ce qui fait votre vie actuelle.

Kyo : Ah et bien… 

Les autres membres nous ont déjà avoué vouloir partir vivre en Malaisie. 

Kyo : Moi je retournerais à Kyoto 

Une fois rentré, que ferez vous ?

Kyo : Je rentrerais et m’endormirais. En fait.. j’ai envie de me réveiller au son des sanctuaires.
Leur gong. A l’époque, ce son résonnait tout le temps à 7heure du matin.

Chaque matin à 7heures… Ce n’était pas que pour les jours de célébration ? 

Kyo : Non non ! C’était chaque matin, et avant, ce son m’effrayait car il faisait encore sombre. Mais maintenant ce bruit m’apaise vraiment. Oui, le bonheur c’est être réveillé au son de ces cloches chaque matin.

Une question de votre styliste, Oono san
Les habitants de Kyoto font-il le tour des sanctuaires de la ville ?

Kyo : On ne fait pas le tour des sanctuaires, mais on va au Sanjûsanmondou, où au Kiyomizu. J’adore le Sanjûsanmondou. 

Oh ! Sanjûsanmondou contient beaucoup de statues bouddhiques alignées, et vous avez déclaré avoir vu votre visage parmi elles

Kyo : Je l’ai dis. Je l’ai vu la toute première fois que j’y suis allé. Je dirais qu’elle me ressemblait probablement. 

La fois suivante où vous êtes venu, elle avait disparue ? 

Kyo : Non, comme il y en a beaucoup, je ne l’ai pas retrouvé. 

(rires). Oono san aime beaucoup Kyoto, et elle( ?) envie le fait de vivre entouré par tant de sanctuaires. 

Kyo : Oh… Je m’y intéresse aussi, j’essayerais d’y aller. Je voudrais aller dans plein d’endroit, mais là je n’ai pas le temps. Les gens de Kyoto, plus que quiconque, connaissent mal cette ville, c’est étonnant. Moi même je ne la connais pas bien. Faut dire que je suis parti à Osaka vers l’âge de 17/18ans. On s’intéresse moins aux temples quand on est si jeune non ? Ca explique pourquoi je n’y connais rien. 

Ah bon… ? J’ai le sentiment que cette ville arrive à vous laver l’âme, et apporte un vent de fraîcheur. 

Kyo : C’est vrai, je pense pareil. 

Comment vous débarrassez-vous du stresse ? 

Kyo : je ne m’en débarrasse pas. 

Ce n’est pas pénible ? 

Kyo : Quand la tournée implique autant de monde, le stresse ne disparaît pas. 

Vous êtes un gros dormeur ? Ou au contraire êtes vous du genre à dormir tard le soir car vous n’arrivez pas à vous endormir ?
 
Kyo : Ca dépend… Aujourd’hui j’ai dormi qu’une heure. 

Une heure ! Que faites vous lorsque vous n’arrivez pas à dormir ? 

Kyo : Aah… je joue aux jeux vidéos, où je me promène seul… je regarde un film. 

Imaginons que quelqu’un soit insomniaque. Quel film vous lui conseillez ? 

Kyo : ah… « Bottoms », ce n’est pas un film mais un anime. Soukou Kihei Bottoms. C’est un manga sur le thème des robots mais c’est très sombre. Bon, ce n’est pas aussi puissant que Gundam. Mais le contenu reste plutôt sombre et on s’endort à chaque fois. C’est pourquoi je le recommande. 

Pour quelqu’un qui loue régulièrement des médias (cd, dvd, etc…), que lui recommandez vous ? 

Kyo :…Que dire…Ce que j’ai déjà mentionnée dans mes rubriques, c’était plutôt intéressant non ? Récemment il y a quoi… ? ….Ah ! Il est pas encore sorti en dvd mais je dirais « le labyrinthe de Pan » 

Ca ressemble à quoi ? 

Kyo : C’est de la fantaisie, une fiction assez sombre. 

Pour continuer dans la lignée, une recommandation en musique ? 

Kyo : Une musique à recommander…. En ce moment je n’écoute pas beaucoup de musique mais… hummm… et bien depuis longtemps j’aime vraiment beaucoup Bauhaus.

[comme il y a un pc à côté de nous, il me montre une jaquette dessus]
Kyo : c’est eux.

Ils sont formés depuis combien d’années ? 

Kyo : Ah c’est très vieux ! Je ne sais pas exactement, est-ce qu’ils sont encore en formation, je ne sais pas. Je crois qu’ils se sont reformé mais… 

Vous avez eu la chance de les voir ? 

Kyo : A cette époque des artistes que j’apprécie m’ont conseillé d’écouter Bauhaus… A ce moment là je n’aimais pas tant que ça, et puis maintenant j’aime beaucoup. 

En fait, puisque vos artistes préférés aimaient, alors vous vous y êtes intéressé. 

Kyo : J’écoutais mais je n’arrivais pas à saisir ce qui faisait que c’était un bon groupe. 

Qu’est ce qui est bien ou ennuyant en temps qu’artiste ? 

Kyo : Ce qui est bien, c’est de pouvoir faire ce qu’on a réellement envie de faire. Pouvoir faire plus que la moyenne. Ce qui est ennuyant c’est tout le reste. Pratiquement, pratiquement tout est ennuyant. 

Vous ne pouvez pas sortir de chez vous normalement ?

Kyo : Si, je peux sortir normalement…Mais faut dire que sur une année, j’ai fais 121 concerts dont 99 jours à l’étranger, n’est-ce pas ? Vous trouvez ça bien ? Et bien, moi c’était un enfer. .. Je n’aime pas ça, il n’y a rien de bien dedans.
Si encore j’évoquais le sujet du concert de façon légère et agréable du style : « Wouah c’était génial ce soir ! Et si après on allait manger dans un bon resto »… mais comme ce n’est pas le cas… ce n’est pas agréable ! Vraiment !

Avec un tel rythme, vous n’aurez pas pu tenir encore longtemps (phrase flou…)
Kyo : Oui en effet.

Je me demande comment vous avez fait pour ne pas vous écrouler. C’était long, vraiment !
Des artistes vous ont-ils influés ?

Kyo : Pas des masses, mais il y a eu quelques personnalités. Ces dernières années, personne en revanche. Je le dis clairement : maintenant il n’y a personne. C’est du passé tout ça. 

Parmi les artistes qui vous ont influencés, il y a Chino (Moreno) des Deftones avec qui vous avez partagé une tournée ? 

Kyo : non pas du tout. 

Ah bon ? Vous aimez Deftones depuis longtemps pourtant n’est-ce pas ? 

Kyo : Oui j’aime bien. 

Et c’était comment alors ? vous avez pu faire une tournée ensemble. 

Kyo : C’était super. 

Ces temps-ci, quels sont vos artistes favoris ? (sans parler d’influence) 

Kyo : Mes artistes favoris… humm… ce n’est pas un artiste mais plutôt un acteur : Christian Bale. L’acteur principal de Batman Begins. Il a fait quoi d’autre déjà… c’était l’acteur principal dans American psycho, et le Machiniste. Je ne le connais pas bien non plus, mais il mérite le respect je pense. 

Un rapport avec ses rôles ?

Kyo : Ca n’a pas de rapport non. Dans Le machiniste, petit à petit son personnage n’arrive plus à dormir, et il perd pas mal de poids n’est-ce pas ? Ils n’ont pas eu recours à des effets spéciaux… Cet homme est très masculin. Et pourtant, pendant le film on le voit avec la peau sur les os. Ce n’est pas de la retouche, il a vraiment fait un régime. J’ai regardé une interview de lui, et lorsqu’on lui pose la question : « Comment avez vous perdu tout ce poids ? », il réponds : « Je n’ai pas mangé, c’est tout »
J’ai trouvé ça plutôt cool, il a une telle force de volonté, ça m’a charmé ! Rien que par ça ! Cette personne mérite le respect.

Le principe est simple, mais c’est bien la chose la plus compliqué à faire. 

Kyo : Non, le fait de se passer de choses superflues, c’est ça le plus fort. Il est génial. 

Vous avez une tournée à effectuer alors j’imagine que vous y allez doucement sur l’alcool. Mais quels sont vos alcool préférés ? 

Kyo : Le vin blanc. J’adore le vin blanc. 

Avec quoi vous le buvez ?

Kyo : Avec quoi ? non, je le bois sans rien avec.
Je crois qu’après la tournée, je vais boire comme un dingue. Je crois que je vais boire jusqu’à saturation. Et je vais aussi boire de la liqueur de patate jusqu’à en mourir !

Votre endroit préféré à Tokyo ? 

Kyo : Mon endroit préféré…. ? Bien sûr : chez moi. A part ça… que dire ? J’aime bien les salles de cinéma où il n’y a personne. 

C’est bien d’aller voir un film inconnu, où alors au contraire, d’aller voir un film connu mais à une heure où il n’y a personne n’est-ce pas ? 

Kyo : C’est vrai.
Mis à part la musique, dans quoi vous investissez-vous ? 

Kyo : Les vêtements et ma PS3. 

Faites vous vos courses en dressant d’abord une liste ? Où alors vous y allez, puis vous vous décidez sur place ? 

Kyo : j’y vais d’abord. 

Pareil pour les cd ? 

Kyo : Pareil, enfin… je décide d’aller m’acheter un cd précis dès sa sortie, mais au final je fini par en acheter plusieurs autres. 

Croyez-vous aux prédictions et aux signes (du destin) ?
 

Kyo : Je n’y crois pas, mais quand on m’en parle alors j’écoute. Je ne veux pas me laisser influencer par tout cela. Et puis… les gens qui donnent des prédictions de façon légère, m’énervent aussi. En particulier dans les programmes du matin. Du genre « l’horoscope du jour », ou « les signes du sang », ça se fait encore ces trucs là ? Je ne veux même pas savoir, mais ils continuent de nous en parler. Si vous êtes classé meilleur groupe sanguin du jour qu’ils l’annonce, mais pourquoi continuer de classer le reste des groupes sanguins qui sont inférieurs ? 

Mon groupe est descendu jusqu’au rang 12, ça m’a fait un sacré choc… 

Kyo : 12 ça va encore ! Mais c’est quand on est entre deux, quand c’est incohérent que ça m’énerve le plus. 

Le 6ème rang (rires).
Kyo : Oui (rires). Et puis on ne sait pas d’où ils le sortent mais ils nous conseillent des trucs du genre : « Je vous conseille la couleur jauuuune » ou encore « portez quelque chose de jaune sur vous ! ». 

Que pensez-vous des petits jobs et de l’inactivité ? 

Kyo : rien de particulièrement bon. 

C’est un peu brut, mais êtes vous heureux en ce moment ?

Kyo : Et bien…. Si vraiment j’étais heureux.. alors je ne pourrais pas faire le live de la façon dont je le fais en ce moment. Depuis longtemps déjà, rien ne m’a jamais comblé. Je suis toujours avide de plus, et je ne suis donc pas satisfait. Peu importe ce que je fais. Et c’est valable pour tout.
Je suis très demandeur vis à vis de moi-même en particulier. Mes exigences en ce qui concerne le style de personne que j’ai envie de devenir sont vraiment très élevées. Oui…

C’est sûrement le secret de l’évolution. Ceux qui n’ont pas cet appétit sont condamnés à rester au point de départ. 

Kyo : En effet. C’est bien grâce l’avidité de vouloir plus. 

Vous avez dis ne pas vous sentir heureux. Mais quels sont les éléments qui font le petit bonheur du quotidien ? 

Kyo : euh… Quand j’achète des vêtements je crois, simplement. Et puis quand j’arrive à surmonter quelque chose. 

Vous avez des tatouages sur tout le corps, quel est leur signification ? 

Kyo : Pour mon cas, ils n’ont pas de signification. 

Vous y allez au feeling ?
 

Kyo : si j’en ai envie, alors je le fais. Ils y en a certains qui contiennent du sens, mais il y en a tout autant qui n’en ont pas. 

Vous vous êtes décidé avec le tatoueur ? Où vous êtes venu en présentant vos propres idées ? 

Kyo : Ce ne sont pas les mêmes personnes qui m’ont tatoué le bras droit et le gauche. Celui de gauche, je l’ai fais à Amasaki, et pour le reste, c‘est dans divers endroits. J’ai mis ce que j’avais envie de mettre. 

C’est sur le moment ? 

Kyo : Sur le moment. 

Pareil pour les piercing ? 

Kyo : Oui. 

Etes vous du genre à bien séparer ceux que vous aimez de ceux vous détestez ? Comment faire pour finir par aimer quelqu’un que vous détestez ? 

Kyo : Je ne peux pas finir par aimer ceux que je déteste ! Alors je ne peux pas donner de méthode pour. 

Vous séparez les gens détestés des gens aimés ? 

Kyo : Oui. Et plus que la normale. Je ne les traite pas différemment. Mais je ne vois pas la nécessité de passer du temps ensemble. 

Comment définissez vous vos paroles de chanson ? 

Kyo : Les paroles… c’est ce qu’il y a en moi. 

On vous l’a souvent fait remarqué, mais les paroles sur le cd et en concert sont pratiquement tout le temps différentes. 

Kyo : Aah, à chaque fois elles sont différentes. 


En tout cas grâce à cette traduction, j'ai encore progressé en dialecte de Kyoto ^^:: J'adore sa façon de parler haha je galère à mort !!! XD
Le prochain c'est 5 et 6 et ça sera fini!

-Koto-
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Koto - dans Dir en grey
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages