Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:44

En ayant relu mes traductions des autres poèmes, j'ai eu envie d'en refaire un autre ce soir.
 Au programme, Kyô nous propose un moyen de goûter ce qu'est la liberté (selon lui bien sûr.. ne vous attendez pas a une recette super simple.. ca serait trop beau hehe).




    (-> à la vertical, sur la droite = Exil pour l'éternité)
                                                               en orange, au mileu = grande troupe de cirque, troisième du nom)
                                                               à gauche, les deux ronds rouges = "ni" et "hon", soit JA / PON)



自由を感じる為の一つの方法

命の大事さなんて解らない
自由を感じるための一つの方法
人間本来の形こそ悪である
何十枚もの膜で覆われた人間こそ人間は人間と呼んでいる
忘れる事に慣れすぎているお前らが唯一作りだしたモノ
それは神だ
虚像の天はいったい何を与えてくれた
後悔から生まれる罪悪感?
誰もが誰も与えられた幸せを愿うため?
後悔を後悔ととるそれ故に後悔であり幸福を幸福と信じる故に幸福である
元々幸せ、不幸なんてどこにも存在しない
自然に作られたお前の環境を全で壊す事て
本来の形を取り戻せ
そこに誰もが宿すお前らが言う悪を開花させ
本当の自由という二文字を手に入れろ
そこには… 

Jiyou wo kanjiru tame hitotsu no houhou

Inochi no daijisa nante wakaranai
Jiyuu wo kanji tame no hitotsu no houhou
Ningen honrai no katachi koso aku dearu
Nan jyuu maimo no maku de oowareta ningen koso ningen wa ningen to yobareteiru
Wasureru koto ni naresugiteiru omaera ga tada hitotsu tsukuridashita mono
Sore wa kami da
Kyozo no ten wa ittai nani wo ataetekureta
Kougai kara umareru zaiakukan?
Daremo ga daremo ataerareta shiawase wo negau tame?
Kougai wo kougai to toru sore yue ni kougai de ari, koufuku wo koufuku to kanjiru yue ni koufuku dearu
Motomoto shiawase, fukou nante dokonimo sonzai shinai
Shizen ni tsukurareta omae no kankyou wo subete kowasu koto de
Honrai no katachi wo torimodose
Soko ni daremo ga yadosu omae ga iu aku wo kaika sase
Hontou no jiyuu to iu ni bunji wo te ni irerou
Soko ni wa...



Un moyen de ressentir la liberté

Ne pas comprendre l’importance de la vie
C’est un moyen de ressentir ce qu’est la liberté
La véritable apparence de l’Homme est mauvaise
L’humanité, c’est une humanité faite de plusieurs épaisseurs
La seule chose que vous avez créée, vous qui n’êtes que trop habitués à oublier,
C’est Dieu
Que vous a vraiment apporté l’image de ce paradis imaginaire ?
La culpabilité de naître du remords ?
Le but, c'est que quiconque désire le bonheur donné à un autre ?
C’est lorsqu’on le prend pour du remords que le remords devient le remords, c’est lorsqu’on prend le bonheur pour du bonheur qu’il devient le bonheur
A l’origine, le bonheur et le malheur n’existent nul part
Détruisez entièrement le milieu que vous avez construit tout naturellement
Pour retrouver l'apparence originelle
Laissez fleurir le mal que tout le monde abrite en soi
Emparons-nous des lettres qui composent la vraie Liberté
Juste ici…



-Koto-

Partager cet article

Repost 0
Published by Koto - dans Kyo poem book
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages