Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:25

J'essaie de faire un peu autre chose que du Dir en grey (en attendant Dozing green hehe), alors je me rabas sur Rentrer en soi qui ont aussi de bien jolies paroles! J'ai choisi uchinawareta fukei no yume un peu au hazard, pour ses paroles.
J'ai empreinté la romanization sur Nautijilon.com. 

失われた風景の夢

見上げればあの日と変わらないまま
街並みはそっと

心の中何度もでも鳴り響いてる想い出さえ
貴方から消えていってしまうだろうか

せめてもう一度失った時間をここへ

桜舞い散る季節に別れを告げた貴方
終わりを迎え忘れられるはずはないのに

ずっと窓の外を眺めていた
まどろみの隙間で
貴方の夢の中に現れては
虚ろなまま消えてゆく
夜毎繰り返す失われた風景の夢
涙は頬を伝う

最後まで僕は貴方に弱さを見せることができなかった
今なら言える心から大切な想い枯れる事ない想いを

幾千咲き乱れた季節の中で舞い散る心

------------------------------------------------------------------------

miagereba ano hi to kawaranai mama
machinami wa sotto

kokoro no naka nando demo nari hibitteru omoide sae
anata kara kieteitte shimau darou ka
semete mou ichido ushinatta toki wo koko e...

sakura maichiru kisetsu ni wakare wo tsugeta anata
owari wo mukae wasurerareru hazu nai no ni

zuuto mado no soko wo nagameteita
madoromi no hazama de
anata ga yume no naka ni arawarete wa
utsurona mama kiete yuku
yogoto kurikaesu ushinawareta fuukei no yume
namida wa hoho wo tsutau

saigo made boku wa anata ni yowasa wo miseru koto ga dekinakatta
ima nara ieru kokoro kara taisetsuna omoi kareru koto no nai omoi wo

ikusen ni saki midareta kitetsu no naka de maichiru kokoro

----------------------------------------------------------------------------------------------

Le rêve d'un paysage perdu

Lorsque je me retrouve à l’admirer, il est resté tel qu’il était l’autre jour
Avec ses maisons silencieuses

Même nos souvenirs qui ont tant de fois résonné au fond de moi
Finiront-ils par s’éloigner de toi ?
J’aimerais revenir au moins une fois à ce temps perdu

Tu m’as annoncé notre séparation quand la saison faisait voleter les fleurs de cerisier au vent
La fin est arrivée, mais il n’était pas nécessaire de vouloir oublier

Longtemps j’ai observé par la fenêtre
Alors que je m’assoupissais
Je suis apparu dans un de tes rêves
Pour finir par disparaître dans un état de vide
Chaque soir ce songe d’un paysage perdu recommence
Et mes larmes coulent le long de mes joues

Jusqu’à la fin j’ai été incapable de te montrer mes faiblesses
J’aimerais pouvoir te raconter ces si précieux souvenirs, ils ne se fanent pas ces souvenirs

Mon cœur virevoltera au milieu de millier de saisons couvertes par les fleurs



-koto-

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages