Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:20
Cet été j'ai eu la chance de pouvoir visiter Kyoto, et en particulier le quartier de Gion. Sur place, je me disais qu'il fallait que je retraduise Kasumi de Dir en grey (cette chanson se passe à Kyoto).
Donc voila ma nouvelle version de Kasumi. J'y ai ajouté une petite photo des rues de Gion pour illustrer ^^

かすみ

林檎飴片手に泣いていた、、、

月読み葬の闇へ  
「ねえママは何処にいるの?」 見目形 目に焼き付けて抱き締め

虫が鳴き騒めく八月の祇園坂と扇子屋

 
小さなこの子が望む微笑んだ 五月は来ない

紙風船を空へ高くそこには涙が溢れて

 
紅い飴玉想い出がほら 一緒に溶けて無くなる

目を覚ます、小さな泣き声が

響く午前四時頃 
大好きな絵本を読み寝かし付け 暗闇の中さよなら

紙風船を空へ高くそこには涙が溢れて

 
紅い飴玉想い出がほら一緒に溶けて無くなる

後何年で涙は終わる?日が枯れ落ちた葬の底は真実と、、、

そよとの風も無い真昼の十三時 彼女は無口に今も畳の下
 

Kasumi

Ringo ame kata te ni naiteita... tsuki yomi sou no yami he
"nee mama wa doko ni iru no?" mime katachi me ni yakitsukete dakishime

Mushi ga naki sawameku hachi gatsu no Gionzaka to sensuya
Chiisana kono ko ga nozomu hohoenda gogatsu wa konai

Kami fuusen wo sora he takaku sokoni wa namida ga afurete 
Akai amedama omoide ga hora, isshoni tokete nakunaru

Me ga samasu, chiisana nakigoe ga hibiku gozen yojihan 
Daisuki na ehon wo yomi nemukashitsuke kura yami no naka, sayonara

Kami fuusen wo sora he takaku sokoni wa namida ga afurete 
Akai amedama omoide ga hora, isshoni tokete nakunaru

Ato nan nende namida ha owaru? Hi ga kare ochita sou no soko wa, shinjitsu to...

Soyoto no kaze mo nai mahiru no jyû san ji, kanojou wa mukuchi ni ima mo tatami no shita

-----------------------------------------------------------------------------------------------

La brume

Il pleurait, un bonbon à la pomme dans une main… Il regardait la lune dans les ténèbres funestes
Il semblait demander : " dis-moi, où elle est maman ? ", j’ai gravé cette scène dans ma mémoire puis je l’ai enlacé

La colline Gion et les boutiques d’éventails en plein mois de juillet avec ses bruyants insectes
Le petit enfant aimerait un joyeux mois de mai qui ne viendra pas

Son ballon s’envole haut dans le ciel, et là des larmes en débordent
Regarde, ses bonbons rouges se mêlent aux souvenirs pour ensuite disparaître

J’ouvre les yeux, à près de 4 heures du matin de petits sanglots résonnent 
Je lui lis son histoire préférée puis je le recouche dans les ténèbres, au revoir

Son ballon s’envole haut dans le ciel, et là des larmes en débordent
Regarde, ses bonbons rouges se mêlent aux souvenirs pour ensuite disparaître

Après combien d’années séchera-t-il ses larmes ? Accompagné de la vérité, le soleil sombre dans les funestes profondeurs...

13heures d’un après midi sans le moindre souffle de vent, aujourd’hui encore, silencieuse, une femme repose sous les tatami


Mes photos, prise à Gion (kyoto) :
 


  ps: j'ai encore retrouvé une traduction postée sans crédit, s'il vous plait n'oubliez pas de mettre le lien de mon journal, ou de citer l'auteur de la traduction! Vous pouvez en faire ce que bon vous semble tant que vous respectez ça.

Crédit and enjoy~
Crédit plz!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Koto - dans Dir en grey
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages