Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 23:11
Voici la traduction des paroles de Namamekashiki ansoku tamerai ni Hohoemi (ouf). Dans cette chanson, les phrases s'enchaînent de façon très fluides, on peut les découper un peu comme on veut. En fait c'est une phrase géante... Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à la traduire et ça m'aide à apprécier la chanson encore plus!

艶かしき安息、躊躇いに微笑み

手の届かない透き通る闇、指の隙間から覗き込んだ この世界に 千切れてゆく
赤 細い腕が綺麗な君の嘘 雨に濡れ、たたずんだ希望も嘘? 朽ち果ての夢で
廻るハルカカナタ滲む空はただただ暮れる 薄れてゆく存在さえ遅れてゆくまま
 無駄に泣いた 事に今も 気が付けないまま ただ怖い 風鈴、闇を裂き 生
暖かい風と息を殺し 朽ち果ての夢で廻るハルカカナタ滲む空はただただ… 昨
日までの夜を振り返ればもう…もう二度と…光は消え…叶わない…もう二度と…
 もう誰も…全て消えろ 叫び生きて耐え抜いた痛みと 闇の向こう鈴の元へ

---------------------------

Namamekashiki Ansoku Tamerai ni hohoemi

Te no todokanai sukitooru yami, yubi no sukima kara nozokikonda kono sekai ni chigirete yuku aka  osoi ude ga kirei na kimi no uso, ame ni nurete, tatazunda kibou mo uso? Kuchiate no yume de meguru haruka kanata nijimu sorawa tadatada kureru  usurete yuku sonzai sae ukurete yuku mama, mudani naiteita  kotoni imamo  ki ga tsukenai mama tada kowai fuurin, yami wo saki nama atatakai kaze to iki wo koroshi, kuchiateno yume de meguru harukakanata nijimu sorawa tadatada... kinou madeno yoru wo furikaereba mou... mou nidoto... hikari wa kie... kawanai... mou nidoto... mou daremo...subete kierou  sakebikite tae nuita itami to yami no mukou suzu no moto e

----------------------------

Un repos captivant, Un sourire d'hésitation

Les ténèbres hors d'atteinte s'éclaircissent, entre mes doigts je regarde, dans ce monde le rouge qui commence à s'éffriter, ton mensonge, à toi aux jolis bras si frêles, est trempé par la pluie, l'espoir qui me restait était-ce aussi un mensonge? J'ai visité des rêves en pleine décrépitude, le ciel qui s'étire au loin s'assombrit complètement, même mon existence qui va en s'étiolant s'en retrouve rallongée, je pleure inutilement, à ces choses maintenant je ne peux plus y faire attention, je ne suis qu'effrayé, le carillon des clochettes transperce les ténèbres, dans une douce brise mon souffle meurt, J'ai visité des rêves en pleine décrépitude, le ciel qui s'étire au loin est complètement... Si je me retourne sur mes nuits d'hier encore.... encore une fois... la lumière disparaît... ça ne se réalise pas... encore une fois..., encore personne... j'efface tout, je vis en hurlant avec cette douleur que j'ai enduré d'avoir exprimé, je retourne vers les ténèbres à la source du tintement des cloches



CREDITS:
Traduction: moi
Correction, relecture: Doktor
(pour une fois ya aucune faute d'orthographe dans ma trad uhuh ^ ^ )

Enjoy~

Partager cet article

Repost 0
Published by Koto - dans Dir en grey
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : KOTOBA FACTORY
  • KOTOBA FACTORY
  • : Journal de traduction par Koto
  • Contact

Pages